Rechercher
  • baudiermelonm

Nutrition et vieillissement



L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit le vieillissement biologique comme « l’impact de l’accumulation d’une grande variété de dommages moléculaires et cellulaires au fil du temps. Cela conduit à une diminution progressive de la capacité physique et mentale, à un risque croissant de maladie et, en fin de compte, à la mort »(1).

En raison de nos différences biochimiques, environnementales et génétiques, nous vieillissons tous différemment et des comportements sains comme manger une équilibré, avoir une activité régulière et ne pas fumer est important pour conserver ou améliorer nos capacités physiques et mentales, ce qui est bénéfique à n’importe quel stade de la vie.

La plupart d’entre nous peut s’attendre à vivre jusqu’à 70 ans ou au-delà. Depuis 1900, l’espérance de vie moyenne mondiale a plus que doublé pour atteindre plus de 70 ans, en fonction de l’endroit où l’on vit. Par exemple, en 2019, le pays où l’espérance de vie était la plus faible était la République Centrale Africaine (53 ans), alors qu’au Japon, elle était supérieure de 30 ans. En France, en 2019, l’espérance de vie moyenne était de 82,7 ans et au Royaume-Uni de 81,3 ans (2).

Une vie plus longue apporte avec elle de nombreuses opportunités – c’est l’occasion de poursuivre de nouvelles activités, une nouvelle carrière, des études ou une nouvelle passion. En vieillissant, nous aurons peut-être la chance non seulement de participer à la vie de nos enfants, mais aussi à celle de nos petits-enfants et même de nos arrière-petits-enfants ! Nous pouvons vraiment tirer le meilleur parti de cette vie plus longue en prenant soin de nous pour prospérer dans l’âge.

Quel rôle l’alimentation peut-elle jouer pour nous aider à nous épanouir avec le temps ? Etant donné que nous sommes tous uniques (susceptibilités génétiques, environnement…), un Nutrithérapeute sera en mesure de vous aider de manière personnalisée à optimiser vos chances de vieillir en pleine santé grâce à un examen détaillé de vos antécédents médicaux et familiaux, de vos habitudes alimentaires et de votre mode de vie. Les Nutrithérapeutes travaillent sur le modèle dit « fonctionnel » pour essayer de trouver la cause sous-jacente d’un problème de santé en travaillant parfois avec des tests fonctionnels pour éclairer leur analyse.

Dans certaines régions du monde, des populations vieillissent particulièrement en pleine santé, ce qui peut être défini comme le fait de vivre plus longtemps sans incapacité physique ou mentale au-delà de 90 ans. Ces régions sont appelées « zones bleues ». Bien que les habitants des différentes zones bleues aient des origines ethniques et socioéconomiques différentes, ils partagent certaines caractéristiques communes, dont une alimentation riche en végétaux comme les légumes, les fruits, les légumineuses, les céréales complètes… et relativement faible en viande. Des risques plus faibles de mortalité, de maladies cardiovasculaires et de mauvais résultats cognitifs sont également associés à une consommation plus élevée en végétaux qu’en produits animaux. Les alimentations riches en viande rouge et sucre ont été associés à un risque accru de mortalité, de diabète de type 2 et de maladie coronarienne.

Les végétaux (fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes…), le poisson, ainsi que l’huile d’olive, et de petites quantités de produits laitiers et de vin rouge sont la pierre angulaire de l’alimentation Méditerranéenne reconnue depuis la Renaissance pour ses effets bénéfiques sur la santé (3). Ce mode d’alimentation fournit des nutriments intéressants parmi lesquels les flavonoïdes, polyphénols et acides gras omega-3 qui protègent notre organisme de l’inflammation et du stress oxydatif (un facteur dans le vieillissement) et qui peuvent sensiblement réduire le risque de maladies cardiovasculaires et favoriser la cognition et la santé mentale globale chez les personnes plus âgées.

Une étude menée l’année dernière (2020) ayant étudié le lien entre le niveau d’adhésion à l’alimentation méditerranéenne et le vieillissement en pleine santé chez les personnes de plus de 50 ans a porté des conclusions en faveur de cette alimentation.

Cependant, les changements physiologiques et psychosociaux à mesure que nous vieillissons impliquent des besoins différents à partir de 65 ans en raison d’une réduction des niveaux d’activité, éventuellement des soucis d’alimentation, de mastication ou de déglutition, une absorption altérée des nutriments ou un revenu inférieur (5). Notre système immunitaire peut également avoir besoin d’un soutien nutritionnel accru du fait de l’immunosénescence - une diminution de l’efficacité due au vieillissement. Par ailleurs, avec le temps nos besoins en calcium et vitamine D ont tendance à augmenter du fait de la fragilisation des os. Avec l’âge, nous pouvons aussi perdre la sensation de soif, c'est donc un aspect sur lequel il faut être particulièrement vigilant.

Les conseils de cet article sont généraux et ne remplacent en aucun cas les conseils personnalisés d’un professionnel formé en nutrition. Tous no professionnels membres de l’association sont prêts à vous aider à atteindre vos objectifs de santé. N’hésitez pas à entrer en contact avec nous si vous souhaitez plus d’informations.

Article écrit par Tiffany Smith

Références

1. Organisation mondiale de la santé. Vieillissement et santé [Internet]. Fiches. 2018 [cité 2021 févr. 22]. Disponible auprès de: https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/ageing-and-health

2. Roser M, Esteban O-O, Ritchie H. Life Expectancy - Our World in Data [Internet]. Espérance de vie. [cité en 2021 le 22 février]. Disponible auprès de: https://ourworldindata.org/life-expectancy

3. Kiefte-De Jong JC, Mathers JC, Franco OH. Nutrition et vieillissement sain : les ingrédients clés du vieillissement et de la vitalité. Proc Nutr Soc [Internet]. 2014 [cité en 2021 le 22 février]; Disponible auprès de: https://doi.org/10.1017/S0029665113003881

4. Foscolou A, D’Cunha NM, Naumovski N, Tyrovolas S, Chrysohoou C, Rallidis L, et autres. L’association entre le niveau d’observance du régime méditerranéen et le vieillissement réussi : une analyse des études épidémiologiques ATTICA et MEDIS (MEDiterranean Islands Study). Arche Gerontol Geriatr. 2020 Jul 1;89:104044.

5. DiMaria-Ghalili RA, Amella E. Nutrition chez les personnes âgées : L’intervention et l’évaluation peuvent h... : AJN The American Journal of Nursing [Internet]. American Journal of Nursing. 2005 [cité en 2021 le 23 février]. Disponible auprès de: https://journals.lww.com/ajnonline/Fulltext/2005/03000/Nutrition_in_Older_Adults__Intervention_and.20.aspx

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout